INDUSTRIAL
PRINTER

Packaging et
personnalisation de masse

Industrial Printer Du packaging à la personnalisation de masse

Packaging / Habillement / Automobile / Décoration intérieure / Habillage sol & cloison / Luxe...

Produire du sur-mesure
en série
UN NOUVEAU
MODÈLE ÉCONOMIQUE

Des millions de consommateurs, autant de versions différentes

Quand les techniques de personnalisation intègrent les flux de production traditionnelle : le produit de masse devient unique.

« Le client peut choisir la couleur de sa voiture, pourvu que ce soit noir » disait Henry Ford en 1914.
Un siècle plus tard, la « standardisation de la production » telle que la prônait avec humour le célèbre industriel américain n’a plus cours. Aujourd’hui, les grands groupes préfèrent écouter Stan Davis, un autre Américain, qui, à la fin des années 1980, a été le premier à conceptualiser le principe de « customisation de masse ».

Automobile, packaging, étiquette, aéronautique, etc. tous les grands secteurs industriels cherchent désormais à répondre aux besoins les plus individuels de leurs clients en leur proposant des produits personnalisables.

Dans l’industrie automobile, on ne choisit plus seulement la couleur de sa voiture ni la puissance de son moteur. Les showrooms des constructeurs sont devenus de vrais écrins de luxe où le client est amené à personnaliser le moindre détail de sa future berline. Parmi les pièces « à la carte », des « classiques » comme le bouclier arrière, les protections de bas de caisse, la couleur du tableau de bord ou celle des jantes, et des « plus sophistiquées » comme les tissus, les différents revêtements de véhicule, le graphisme du pavillon ou encore la couleur des surpiqûres pour les sièges en cuir…

Dans l’emballage où la grande série à bas prix était jusqu’ici la norme, la personnalisation creuse son sillon, porté par les grandes marques de luxe qui plébiscitent les petites séries personnalisées.
Le fort développement des packagings événementiels renforce également cette demande pour des emballages qui se distinguent dans des rayons saturés de produits.

La démocratisation des technologies devrait amplifier le phénomène.

Grâce aux nouvelles presses numériques, les industriels ont désormais la possibilité de faire du sur-mesure en série, avec quasiment le même rendement qu’une production de masse. On estime aujourd’hui que dans l’étiquette, le taux de pénétration du numérique est de l’ordre de 10 %. Dans le marché de l’emballage, on en est encore qu’au tout début.