Personal
printer

La communication
sur-mesure

Personal Printer La communication sur-mesure

Signalétique / Enseigne / Evénementiel & Stand Imprimé publicitaire / Affichage / Outdoor / Retail marketing

Le phénomène « My… » LE GRAAL
DES ANNONCEURS

Du message au support personnalisé

Le « personal printer » est un imprimeur en perpétuelle adaptation.

Autrement dit, un imprimeur capable de mobiliser en permanence son savoir-faire pour imaginer des solutions uniques, en fonction des demandes de ses clients. Exit le catalogue de solutions figées. Cet imprimeur nouvelle génération est flexible. Pour lui, chaque commande est à une nouvelle aventure.

La personnalisation du message, du produit, de l’espace : voilà le défi.

Si la pièce unique était jusqu’ici l’apanage du luxe, elle ne l’est plus.

Coca Cola avec Share a coke, Nike avec Nike ID, Carrefour avec Mydesign.com, Absolut avec Unique …, toutes ces marques ont ouvert la voie d’une personnalisation accrue de leurs produits. Elles adoptent aujourd’hui la même stratégie en termes de communication.

  • Dans le registre de la communication imprimée, les annonceurs ne souhaitent plus s’adresser massivement à tous leurs clients, avec une même brochure. Les messages sont ciblés et personnalisés, sous peine de finir dans la corbeille à papier. La montée des technologies numériques accompagnent cette mutation. Mieux, elle l’amplifie.
  • De nouveaux outils permettent aujourd’hui de décliner un même design en des centaines de versions, dans des centaines de couleurs et sous des centaines de formes. Grâce à des modèles aléatoires performants, l’opération ne prend même que quelques minutes pour un résultat épatant. L’exemple type de ce genre d’applications, ce sont les cartes de visites imprimées avec des dos différents personnalisés.

D’aucuns vont encore plus et passent de la personnalisation à l’individualisation.

Il ne s’agit plus alors d’adapter un produit à partir de différentes options, mais de produire un objet unique à partir des caractéristiques de son client. Le premier degré de cette tendance est ce que l’on appelle le naming, procédé qui consiste à mettre son nom sur un produit. Les exemples sont nombreux, de MyBurberry à My M&M’s, Swiss&Me ou encore le dernier programme LV&Me…  Mais on peut aller encore plus loin en personnalisant jusqu’à son support.
Avec le passage à l’individualisation, tout l’enjeu est de pouvoir intégrer en amont une donnée complexe qu’est la data. L’équation alors sera simple  et permettra d’émettre le bon message (ou le bon contenu) au bon récepteur (consommateur, influenceur, citoyen, etc.) via le bon canal. Un jeu d’enfant.